C O N S T A N T I N E
Differentes versions et videos
Le chant des Africains
Refrain
C'est nous les Africains
Qui revenons de loin
Nous venons des colonies
Pour sauver la Patrie
Nous avons tout quitt้
Parents, gourbis, foyers
Et nous avons au cœur
Une invincible ardeur
Car nous voulons porter haut et fier
Le beau drapeau de notre France enti่re
Et si quelqu'un venait เ y toucher
Nous serions lเ pour mourir เ ses pieds
Battez tambours, เ nos amours
Pour le pays, pour la Patrie
Mourir au loin
C'est nous les Africains.
Couplet 1
Nous ้tions au fond de l'Afrique
Gardiens jaloux de nos couleurs,
Quand sous un soleil magnifique
A retenti ce cri vainqueur
En avant ! En avant ! En avant !
Couplet 2
Pour le salut de notre empire
Nous combattons tous les vautours
La faim, la mort nous font sourire
Quand nous luttons pour nos amours
En avant ! En avant ! En avant
Couplet 3
De tous les horizons de France
Group้s sur le sol africain
Nous venons pour la d้livrance
Qui par nous se fera demain
En avant ! En avant ! En avant !
Couplet 4
Et lorsque finira la guerre
Nous reviendrons dans nos gourbis ;
Le cœur joyeux et l'โme fi่re
D'avoir lib้r้ le pays
En criant, en chantant : en avant !


C’est une fa็on de se souvenir de ceux
qui sont tomb้s ‘’lเ-bas’’ et de leur rendre hommage.
ฐ Radios/T้l้s ฉ aadment@aol.com ฐ


Diff้rentes versions

Lors des comm้morations officielles des guerres pass้es,
les fanfares et les cliques interpr่tent r้guli่rement cet air de tradition,
symbole du souvenir de l’้ternelle Arm้e d’Afrique.
Il accompagne tr่s souvent notre Marseillaise.
Il n’est pas un ancien d’Alg้rie qui n’en connaisse au moins l’air,
sinon les paroles du refrain.
Les couplets en sont moins connus et l’origine de ce chant est obscure pour beaucoup.
Il est de coutume de penser que cet air date des ann้es 43-44 car
le Corps Exp้ditionnaire Fran็ais en Italie ้tait compos้ presque
exclusivement de soldats d’Afrique du Nord de toutes origines.
De fait, ce chant date de 1915.
La Grande Guerre se prolongeant, occasionnant des pertes effroyables,
la France d๛t faire appel เ tous ses enfants, y compris ceux d’Alg้rie, Maroc, Tunisie,
d’Afrique Occidentale et Orientale Fran็aise et d’Outre-Mer.
Les paroles sont attribu้es au Commandant REYJADE qui, en 1915,
้crivit une marche destin้e เ ses Tirailleurs Marocains et dont le titre ้tait
ซ C’est nous les Africains qui arrivons de loin. ป.
La musique est du Sous-Lieutenant F้lix BOYER,
Chef de la musique de la XIVe Division d’Infanterie.
En 1940, F้lix BOYER, devenu Capitaine, est fait prisonnier mais,
comme ancien combattant de la 1่re Guerre mondiale, il est rapidement lib้r้.
Il est alors appel้ pour organiser la musique r้gionale des Chantiers de Jeunesse
en Afrique Fran็aise du Nord par le G้n้ral de la PORTE du THEIL,
le fondateur des Chantiers de la Jeunesse Fran็aise.
Le Colonel Alphonse S. VAN HECKE cr้e le 7่me R้giment de Chasseurs d’Afrique
เ partir des Chantiers de Jeunesse.
Le R้giment est incorpor้ aux r้serves g้n้rales de la 1่re Arm้e Fran็aise
et ้quip้ de Tank-Destroyers (TD).

Tank destroyer
Le Capitaine BOYER reprend la version initiale du chant de 1915,
destin้e aux Marocains, pour l’adapter aux Africains.
‘’Les Africains‘’ devient le chant traditionnel des Chantiers de la Jeunesse Fran็aise d’Afrique du Nord.
Il est chant้ dans tous les Groupements, เ Rabat, เ Alger, เ Constantine, เ Tunis…
Le Capitaine BOYER, nomm้ Chef de musique de la garnison d’Alger,
donne une nouvelle vigueur au chant des Africains qui devient le ‘’Chant de guerre des Africains’’.
L’Arm้e d’Afrique reconstitu้e adopte aussit๔t ce chant martial et flamboyant.
Il sera interpr้t้ et jou้ dans toutes ses campagnes de Tunisie, de Corse,
d’Italie, de France et d’Allemagne.

Ecusson de la 3eme D.I.A
Les rutilantes noubas de nos R้giments d’Afrique ont fait retentir les accents des "Africains"
dans toute la France et dans une grande partie de l’Europe.
Voilเ qui explique son immense popularit้.